Acheter du pain frais, un geste inscrit dans le quotidien de nombreux français (plus de 90% selon les chiffres TNS Sofres pour Europain) mais qui est pourtant loin d’être une habitude partout dans le monde… Le pain, sa fabrication et sa consommation, font partie intégrante de la culture gastronomique française. Une particularité qui tend à s’exporter de plus en plus à l’étranger.

Le pain, symbole français riche de valeurs

C’est parce qu’il conserve une image de tradition, et des valeurs d’authenticité et d’ancrage local que le pain est devenu un « emblème » de la gastronomie française. Qu’il s’agisse de la baguette, du pain blanc, du pain de campagne, ou d’un pain complet, le savoir-faire mis en œuvre est valorisé et protégé depuis plusieurs années. En témoigne le décret pain de 1993, qui a permis de labelliser les appellations « pain maison » et « pain de tradition française » pour mieux informer les consommateurs.

Anecdotique au regard d’autres événements plus médiatisés, la Fête du Pain, lancée par Jean-Pierre Raffarin en 1996, reflète elle aussi l’engagement de l’État pour valoriser la filière. Le pain et ses valeurs forgent l’image de la France à l’international. Dans l’imaginaire collectif, le français va à la boulangerie, et rentre chez lui, baguette sous le bras. Un cliché ? La vérité n’est pas si loin, avouez-le !

La réussite des boulangeries à l’étranger

Si le pain est en France un produit de consommation courante, à l’étranger, les modes de consommation varient d’un pays à l’autre. Selon les cultures et les habitudes, on ne consomme pas la baguette de la même manière. Une tendance se distingue, celle du « luxe à la française ». Sans pour autant accoler une image de Tour Eiffel sur la vitrine, les boulangeries qui connaissent un succès à l’étranger sont un peu comme des petits coins de France.

C’est le cas du Comptoir de France Boulangerie-Pâtisserie de Pékin, ou encore de la franchise Coréenne Paris-Baguette. En Angleterre aussi le succès est fort pour la chaine Paul, qui a su s’adapter aux demandes particulières des Anglais (voir un article consacré à cette adaptation sur le site Capital.fr). « Pain au curry en Inde, pain au sirop d’érable au Canada, « boulangeries drive » aux Etats-Unis… le savoir-faire français sait s’adapter et s’exporte bien !» peut-on lire sur le site France.fr, qui y consacre un article.

Le pain est aussi présent dans les petits déjeuners de grands hôtels luxueux, partout dans le monde, et dès qu’un événement important est organisé… Croquer dans une baguette, c’est un peu de Paris et de la France, même à des milliers de kilomètres !

  

12173 vues au total, 1 aujourd'hui